novembre 16, 2017

Programme de Gouvernance Locale (SNGP)

Sub-National Governance Program (SNGP) est un programme de gouvernance locale initié par l’USAID et le Gouvernement de la République du Mali. Financé par l’USAID, il est mis en œuvre par Tetra Tech/ARD, Inc. et ses partenaires figurant ci-dessous:

1)    Management Systems International (MSI), suivi et évaluation, gouvernance locale ;

2)    Banyan Global (US) Intégration du genre ;

3)    Groupe de Suivi Budgétaire (GSB, Mali) l’analyse budgétaire, l’engagement civique dans la budgétisation ;

4)    Femmes Dans le Droit et Développement en Afrique (WILDAF, Mali) plaidoyer et lobbying, participation des femmes.

Le projet comprend 3 composantes avec l’aspect genre.

Composante 1:  Renforcer les systèmes de gestion des finances publiques aux niveaux    national et régional ;

Composante 2: Améliorer la coordination et la communication entre l’Etat Central les Collectivités Territoriales et les Organisations de la Société Civile;

Composante 3: Renforcer les capacités institutionnelles et techniques du Contrôle Général des Services Publics (CGSP) en matière d’audits selon les    normes internationales, le suivi des dépenses publiques et les prestations de services au niveau central et régional.

l’aspect genre : SNGP a opté pour la mise en œuvre de stratégies et activités liées au genre de façon transversale.

Le projet a pour objectifs de :

Harmoniser les systèmes de planification et d’exécution des budgets régionaux avec le niveau national ;

Renforcer la capacité des organisations de la société civile afin qu’elles disposent d’une plus grande capacité pour jouer le rôle de « garde-fou » et de défenseur dans le cadre de l’utilisation des fonds publics ;

Renforcer les capacités du CGSP à mener des audits de performance et de conformité pour améliorer le niveau des ressources financières transférées et la confiance du public envers les gestionnaires des finances publiques et pour accroitre la réédition de compte des gouvernants.

La prise en compte de la composante 3 pour contribuer à atteindre le changement de comportement escompté est lié au fait que les réformes dans les administrations publiques au cours des trente dernières années ont été orientées de plus en plus vers la recherche de la performance et des résultats partout dans le monde et au Mali. Ainsi, les organisations publiques orientées vers la Gestion axée sur le Résultat (GAR) accroissent leur efficacité avec un souci à l’égard de l’économie et de l’efficience tout en maintenant la qualité des services publics. Cette pratique de gestion allège le fardeau procédurier du gestionnaire en contrepartie d’une reddition de compte plus complète et sur la base des résultats atteints. La gestion doit donc être basée sur l’à-propos des résultats escomptés. En plus, l’exigence d’une information plus complète sur la gestion des organismes publics devient de plus en plus prononcée de la part des pouvoirs publics, des partenaires techniques et financiers et des citoyens. Pour s’adapter à cette nouvelle vision de la gestion et de la reddition des comptes, les instituts supérieurs de contrôle (ISC) ont développé de nouvelles approches de vérification basées sur la performance. Ainsi des activités de formation, des missions d’audits de terrain, la création du site web du CGSP, la visite d’échanges aux USA, les débats sur l’audit sont des activités majeures du CGSP réalisées dans le cadre de SNGP.